HomeFAQContact
Facebook    Instagram     Pinterest    http://feeds.feedburner.com/LeFrabieuxBlog

lundi 14 juillet 2014

La lanterne des haïkus éphémères


Par ces jours où il fait bon dîner dehors entouré d’amis, quoi de mieux pour s’éclairer qu’une lanterne dont les vitres seraient calligraphiées de quelques haïkus. Tout simplement pour s’accorder avec ces frabieuses assiettes. Vous souvenez-vous ?
 
Lanterne en aluminium et verre 
Au départ, une lanterne toute simple en aluminium et en verre. Pas très personnelle me direz-vous. Alors pour la rendre frabieuse, et lui donner ce je ne sais quoi de zénitude, le haïku s’impose.
Vous n’aurez besoin que d’une seule chose, un feutre craie de couleur blanche, à pointe biseautée. Ce sont des feutres dont l’encre permet d’écrire sur les ardoises – comme dans les restaurants – sur les vitres, les vitrines, les miroirs et la céramique. Résistant à l’eau une fois sec, l’encre n’en est pas moins lavable à l’eau savonneuse. J’ai utilisé pour la lanterne aux haïkus un feutre de la marque Zig-Posterman.

Lanterne aux vitres calligraphiées




A même la vitre, calligraphiez les haïkus. L’encre sèche rapidement. Si vous vous trompez rectifier avec un coton-tige imbibé d’eau. Une fois terminé, il ne vous reste plus qu’à placer au centre une bougie. Ici c’est une bougie en gel dans un pot ancien à confiture, même technique que pour celles-ci.

Les trois faces de la lanterne

Vous pouvez reproduire les calligraphies qui sont proposées dans cet article. C’est cadeau !
Ces feutres permettent toutes les fantaisies, alors il est possible de dessiner tous les motifs que vous voulez, d’écrire les prénoms de vos invités, etc. Quand vous en avez assez, lavez les vitres et recommencez.
Ou alors, laissez le temps faire son œuvre et contempler les mots s’effacer lentement…
Toute la journée sans un mot le bruit des vaguesMe voilà là où le bleu de la mer est sans limiteD'ici on entend pas le bruit de la mer le bleu des vagues

A bientôt pour d'autres idées frabieuses !

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire